Achtung! / Attention!

Diese Webseiten sind technisch und zum Teil auch inhaltlich veraltet; sie werden nicht mehr aktiv gepflegt. Ihr Inhalt wurde weitgehend in das aktuelle Webangebot GenWiki überführt, diese Migration konnte aber noch nicht abgeschlossen werden.

These pages are outdated, they aren't administered any longer. Most content was migrated to GenWiki, but the process isn't finished yet.


Noms de famille Suisses (Index)


Famille Montandon

Famille établie depuis de nombreux siècles dans plusieurs localités du haut du canton : Le Locle, Les Planchettes, La Chaux-de-Fonds, La Chaux-du-Milieu et La Brévine, mais aussi Neuchâtel et Travers. Elle a obtenu par la suite le droit de cité dans plusieurs communes des cantons de Vaud et Genève, ainsi que de Bâle-Ville et Bâle-Campagne. On distingue les Montandon-Allemand (du Locle) des Montandon-Blaiselion et des Montandon-Clerc (de La Brévine et Le Locle), les Montandon-Girard et les Montandon-la-Longe (du Locle uniquement), de Montandon-Travers (de Travers) et des Montandon-Varoda (de La Brévine, La Chaux-du-Milieu et Le Locle). L'origine de la famillle et du patronyme est celle d'un petit village voisin de Franche-Comté, près de Saint-Hippolyte.

Jean d'Arberg, seigneur de Valangin, déclare avoir acensé (concédé) vers 1300 à Henriet de Montandon, une terre déjà défrichée : « le preelet que om dit de la Corbatiere » -- actuel lieu-dit « Le Prélet » -- et l'autorise en outre à défricher « la noire joux » (forêt noire, de sapins) d'alentour, à condition de payer un cens annuel.

 

Etymologie :

Montandon est la forme suffixée du qualificatif montant, qui signifie « haut, fier, brave » en vieux français et en patois neuchâtelois. Ici, le village pourrait tirer son nom de la pente sur laquelle il a été érigé. Une autre explication semble toutefois reléguer la première : appelé Montaun à l(origine, cette ancienne orthographe viendrait renforcer une hypothèse mentionnée par Charles Montandon, spécialiste de l'onomastique romande, selon laquelle les Montandon seraient des réfugiés Cathares , remontés par voie fluviale jusque dans le Haut-Doubs où ils se seraient finalement établis et auraient fondé une agglomération.

Armoiries ::
D'argent à l'ancre de gueules, au chef de gueules à trois roses d'argent (devise : tout brillant et tout asseuré).
La présence de l'ancre, meuble quelque peu incongru dans cette région montagneuse, vient ici étayer l'hypothèse citée plus haut.

Divers :

Il en est de même de Roger Montandon, dont le besoin incontrôlable de ramer semble être inscrit dans les gênes

Bibliographie et sources :
Répertoire des noms de famille suisses - Schulthess, Zurich 1989
Dictionnaire historique et biographique de la Suisse - Attinger, Neuchâtel 1930
Heraldica Helvetica - François J. Rappard, Slatkine, Genève 1991
Familles Neuchâteloises - Messager boiteux de Neuchâtel,1933-1947
Revue historique neuchâteloise
Internet et Archives BRG


Copyright © - RSR et Eric Nusslé - 1999/2000

du lundi au vendredi de 13h00 à 14h00
Avec Frank Musy, Jean-Marc Richard
et l'aimable collaboration d'
Eric Nusslé, généalogiste et héraldiste