Achtung! / Attention!

Diese Webseiten sind technisch und zum Teil auch inhaltlich veraltet; sie werden nicht mehr aktiv gepflegt. Ihr Inhalt wurde weitgehend in das aktuelle Webangebot GenWiki überführt, diese Migration konnte aber noch nicht abgeschlossen werden.

These pages are outdated, they aren't administered any longer. Most content was migrated to GenWiki, but the process isn't finished yet.


Noms de famille Suisses (Index)


Famille Mayor

Patronyme d'une famille vaudoise mentionnée à Oron-le-Châtel dès 1544, mais qui portait autrefois le nom de Bullo ou Bulloz. En 1459, le curé de Châtillens aberge un terrain à Jacot Bullo, d'Oron-le-Château. Plus tard, dans un document non daté mais qui devrait se situer vers 1478, le curé de Châtillens renouvelle trois abergements à Jaquet Bullo alias Majoris. Le texte mentionne les hoirs de François Mayor. En suscription, une main plus jeune (probablement vers 1500) précise que Pierre Mayor a nouvellement abergé ces trois pièces. Dans un rentier de 1533 en faveur du comte Jean de Gruyère, Pierre Mayor reconnaît les différentes redevances qu'il doit non seulement pour son patrimoine, mais également pour d'autres familles du lieu. Ce fait souligne le rôle qu'il joue à Oron-le-Château, probablement celui de mayor (ACV, Fo 2, av-5). Le 24 novembre 1544, Claude Mayor alias Bulloz, fils de feu Pierre Mayor alias Bulloz, d'Oron-le-Châtel, prête reconnaissance pour ses biens en faveur de LL.EE. de Berne à cause de Hautcrêt (ACV, Fo 8, fo. 238-240).

Il existe ou a existé de nombreuses autres familles Mayor : celle des Mayor de Chexbres, branche de la famille noble qui tire son nom du village de Chexbres, mentionnée vers 1130 ; celle des Mayor de Cugy, aujourd'hui éteinte, mais qui tenait la mayorie de Cugy FR vers 1142 ; celles de Mayor de Lucens, famille noble qui paraît en 1147 en la personne de Guy de Lucens et semble s'être éteinte avant 1360 ; celle de Lutry, avec Petrus Maior de Lustriaco, cité en 1160 ; celle de Montricher, issue de la précédente ; celle de Romainmôtier, citée dès 1226 ; celle des Mayor de Lausanne, qui administrait la ville inférieure au XIIe siècle ; celle des Mayor de Dommartin, citée en 1219, éteinte vers 1300 ; celle des ministériaux d'Avenches, qui descend de Conon, mayor d'Avenches en 1228 ; celle des Mayor de Clarens, avec Jordan Mayor de Clarens, prieur de la Confrérie du Saint-Esprit à Montreux en 1309 ; celle d'Echallens, citée vers 1500 ; celle de Ballens, citée dès 1516 ; celle d'Onnens, qui s'est éteinte avec Anna Mayor qui épousa, en 1535 Jean Beaujon, d'Auvernier, dont il subsiste néanmoins une branche Mayor-dit-Beaujon, originaire d'Auvernier ; celle de Lignerolle, branche de la famille de Ballens, établie à Mollens en 1578 et à Lignerolle dès 1603 ; celle de Cossonay, citée en 1706, éteinte en 1868 ; celle de Grandcour, citée dès le XVIIIe siècle.

Citons encore, dans d'autres cantons, les Mayor de Neuchâtel et les Mayor valaisans de Saint-Martin, famille de notables qui a essaimé à Mase, Nax et Saint-Léonard.

 

Etymologie :
Jaquet Bullo, alias Majoris, venu probablement de Bouloz, dans le district de la Veveyse, et exerçait probablement la fonction de mayor en ce lieu. Le mayor ou maire – du latin major, majoris – était un fonctionnaire dont la charge était souvent héréditaire. Il représentait un seigneur laïc ou ecclésiastique, en l'occurence le seigneur d'Oron – qui était autre que le comte de Gruyère – pour la perception des revenus, la réglementation des poids et mesures, l'exercice de la police et celui de la basse justice.

Armoiries ::
Coupé, de sable à l'aigle éployée d'or, et d'or à la rose de gueules, tigée et feuillée de sinople, mouvant de la pointe.

Divers :

Voir également les chroniques des familles Maire et Meyer

Bibliographie et sources :
Répertoire des noms de famille suisses - Schulthess, Zurich 1989
Dictionnaire historique et biographique de la Suisse - Attinger, Neuchâtel 1930
Livre d'Or des familles vaudoises - H. Delédevant et Marc Henrioud, Lausanne 1923
Armorial vaudois - D. L. Galbreath, Slatkine, Genève 1977
Heraldica Helvetica - François J. Rappart, Genève 1993
La contrée d'Oron - Charles Pasche, Cabédita, Yens 1988
Mayor, d'Oron-le-Châtel - Pierre-Yves Favez, in Bulletin du Cercle vaudois de généalogie
Internet et Archives BRG


Copyright © - RSR et Eric Nusslé - 1999/2000

du lundi au vendredi de 13h00 à 14h00
Avec Frank Musy, Jean-Marc Richard
et l'aimable collaboration d'
Eric Nusslé, généalogiste et héraldiste