Achtung! / Attention!

Diese Webseiten sind technisch und zum Teil auch inhaltlich veraltet; sie werden nicht mehr aktiv gepflegt. Ihr Inhalt wurde weitgehend in das aktuelle Webangebot GenWiki überführt, diese Migration konnte aber noch nicht abgeschlossen werden.

These pages are outdated, they aren't administered any longer. Most content was migrated to GenWiki, but the process isn't finished yet.


Noms de famille Suisses (Index)


Famille Martin

Patronyme de familles extrêmement répandues en Suisse romande (Fribourg, Genève, Neuchâtel, Valais et Vaud) et dans les pays francophones. Les plus anciennes mentions du nom dans le canton de Vaud, où il existe une bonne trentaine d'origines différentes, remontent en 1308 à Froideville et à Jean Martin, syndic de Pully en 1368. La famille Martin de Sainte-Croix, dans le canton de Vaud, est mentionnée dès 1588. Parmi les descendants de cette branche, il convient de citer Louis-Alexandre Martin (1838-1913), de Sainte-Croix VD et des Verrières NE, fils de Jérémie-Louis, patron d'une maison d'expédition fondée par son père, conseiller général (législatif) des Verrières de 1863 à 1892, conseiller national de 1878 à 1881, puis aux Etats de 1881 à 1883, à nouveau au Conseil national dès 1891 et député au Grand Conseil neuchâtelois de 1889 à sa mort. Spécialiste des questions économiques, il négocie le traité de commerce avec la France (1905-1906). Membre du Conseil d'administration des CFF de 1902 à 1913, vice-président du chemin de fer Berne-Neuchâtel, il fut aussi le fondateur et le président de la Société laitière de Suisse romande et membre du comité de l'USP de 1897 à 1905. Citons encore Frédéric Martin, comédien qui a tenu le rôle d'Albany, l'époux de l'une des « mauvaises soeurs » dans le Roi Lear, de William Shakespeare, donné l'été dernier au Théâtre du Jorat à Mézières.

Etymologie :
Martin : Martin : de Martinus (316-397), évêque de Tours, évangélisateur de la Gaule.

Armoiries :
Armoiries de la famille Martin de Sainte-Croix :
Un cachet de « Egr[ège] Fr. Louis Martin Curial», FLM, datant du début du XVIIIe siècle, représente un écu à une marque formée d'un H et d'un m l'un dans l'autre (S. Olivier 1713) ; blasonnées plus tard : d'azur à une marque de maison d'or (un H brochant sur un m) accompagnée en chef à senestre d'une étoile d'or et en pointe d'un mont de trois coupeaux de sinople (ACV).
Autre blason plus récent : d'azur à un cygne essorant d'argent sur une champagne ondée du même (ACV 1940).

Divers :
Il existe pas moins de 3223 abonnés au téléphone de ce nom à Paris, sans compter ceux figurant sur la liste rouge, et 4 à Sainte-Croix, dans le département de l'Ain.

Bibliographie et sources :
Répertoire des noms de famille suisses - Schulthess, Zurich 1989
Dictionnaire historique, géographique et statistique du canton de Vaud - E. Mottaz, Slatkine 1982
Armorial vaudois - D. L. Galbreath, Slatkine, Genève 1977
Armorial vaudois 1936-1996 - François J. Rappard, Slatkine, Genève 1996
Livre d'Or des familles vaudoises - H. Delédevant & M. Henrioud, Slatkine, Genève 1984
Notum du canton de Vaud I - Lausanne 1980
Internet et Archives BRG


Copyright © - RSR et Eric Nusslé - 1999/2000

du lundi au vendredi de 13h00 à 14h00
Avec Frank Musy, Jean-Marc Richard
et l'aimable collaboration d'
Eric Nusslé, généalogiste et héraldiste