Achtung! / Attention!

Diese Webseiten sind technisch und zum Teil auch inhaltlich veraltet; sie werden nicht mehr aktiv gepflegt. Ihr Inhalt wurde weitgehend in das aktuelle Webangebot GenWiki überführt, diese Migration konnte aber noch nicht abgeschlossen werden.

These pages are outdated, they aren't administered any longer. Most content was migrated to GenWiki, but the process isn't finished yet.


Noms de famille Suisses (Index)


Famille Carraud ou Carraux

Patronymes de familles connues dans l'ancien Chablais savoyard et valaisan, notamment à Troistorrents, où elle apparaît avec Jean Carrau, de Cries, en 1367. Le nom évolue au cours des siècles : Pierre Carralis ou Carraudi, de Troistorrents, épouse Jaquette de Marcleys et se fixe à Illiez où il fonde un rameau de la famille en 1518 ; il figure avec Collet (Nicolas) Carraudi, de Troistorrents, parmi les représentants de la vallée qui reconnaissent l'autorité valaisanne en 1536 ; Antoine, de Cries, est reçu bourgeois de Monthey en 1540 ; Claude est notaire et curial à Troistorrents de 1580 à 1610) ; Louis Carraud, alias de Marcleys, est métral à Illiez en 1598 ; un autre Claude est notaire vers 1624 ; Pierre, syndic, fonde la chapelle des Trois-Rois-Mages à Chemex en 1682; Hyacinthe Carraux (1804-1872), étudie à Rome, est recteur à Monthey en 1838, curé de Troistorrents en 1839, professeur au grand séminaire de Sion en 1844, chanoine de la cathédrale en 1857, grand chantre en 1871, saciste en 1872. La famille Carraud ou Carraux est aujourd'hui encore bourgeoise de Troistorrents.

Etymologie :
Carraud, Carraux : du latin quadrus, du patois carro, coin de village, carreau, planche de terrain.

Armoiries :
D'argent à deux épées abaissées et croisées en sautoir d'azur, garnies de gueules, accompagnées de cinq tourteaux de gueules 1 en chef et 4 en flancs, 2 à dextre et 2 à senestre, le tout soutenu d'une tringle aussi de gueules posée en fasce et surmontée d'une fleur de lys de sable en pointe (panonceau funéraire aux armes du chanoine Hyacinthe Carraux, 1872).

Divers :
Il existe une autre famille Carraux, qui apparaît au XVIIe siècle à Vouvry avec Claude Carraux et Jean Carraud junior, cités comme mousquetaires en 1639. Une famille Carraux est aussi bourgeoise de Collombey-Muraz antérieurement à 1800, avec un rameau agrégé à Genève en 1960. Les familles Carraux de Vouvry et de Collombey-Muraz seraient issues de la famille de Troistorrents, à moins qu'elles soient venues directement du Chablais voisin, où des familles de ce nom sont connues, notamment à Lugrin et à Saint-Paul. Une association française, «Les Carraud», regroupe des familles originaires de Savoie et cherche à entrer en relation avec une branche Suisse - . Il existe en outre une famille Carroz, originaire d'Arbaz VS, qui a essaimé à Genève (1960) et en Lavaux (Cully, Pully, 1956).

Bibliographie et sources :
Répertoire des noms de famille suisses - Schulthess, Zurich 1989
Dictionnaire historique et biographique de la Suisse - Attinger, Neuchâtel 1928
Nouvel Armorial valaisan - Editions du Scex, Saint-Maurice, 1974
LE MATIN du dimanche 10 décembre 1995 : Gens d'ici et d'ailleurs - Charles Montandon
Internet et Archives BRG


Copyright © - RSR et Eric Nusslé - 1999/2000

du lundi au vendredi de 13h00 à 14h00
Avec Frank Musy, Jean-Marc Richard
et l'aimable collaboration d'
Eric Nusslé, généalogiste et héraldiste